Que signifient les « sprints », sauts de biche et changements brusques de direction d’un chien libéré après un long confinement ? Il évacue ainsi les tensions provoquées par le confinement, contraire à sa nature et décharge son potentiel d'action spécifique, l'énergie accumulée.
Activités d’apaisement Certains comportements, appelés activités de dérivation ou d’apaisement, se produisent lorsque l’animal est en situation de conflit, soumis à deux tendances antagonistes qui ne peuvent se réaliser ni l’une ni l’autre. L’énergie mise en jeu dans les voies nerveuses correspondantes ne peut s’employer ; elle est alors dérivée vers une voie, relevant des soins de toilette, de la prise de nourriture ou du sommeil. Ainsi un chien à qui l’on ordonne « couché ! » dérivera le conflit entre l’obéissance et l’envie de bouger en se grattant (activité de toilettage). Celui qui s’impatiente parce que l’heure habituelle de la promenade est dépassée dérivera sa frustration vers le sommeil et baillera à s’en décrocher la mâchoire. Certains chiens, difficiles à approcher, sont pris entre le besoin de fuir et l’envie de manger lorsqu’on vient les voir avec de la nourriture. Après quelques pas hésitants dans un sens puis dans l’autre, ils peuvent dériver ce conflit en faisant semblant de manger un aliment imaginaire, d’avoir trouvé quelque chose de très intéressant par terre.
Le saviez vous ?...
Potentiel d'Action Spécifique Le chien a à sa disposition, de manière innée dans son système nerveux, une certaine «quantité» de chaque activité (le potentiel d’action spécifique: marcher, courrir, dormir, mastiquer, flairer...) qui correspond à l’utilisation moyenne qu’il peut en faire dans la nature. Plus une activité a d’importance (comme la fuite par exemple), plus cette activité doit pouvoir s’exprimer facilement. Le seuil de déclenchement s’abaisse considérablement et l’activité peut même se déclencher sans cause apparente. Ainsi, dans le cas de la fuite, le chien « se fera peur » tout seul, pour libérer son besoin de faire un écart et partira brusquement en courant.
Sacrées tiques ! La tique se laisse tomber sur l’animal lorsqu’elle perçoit l’odeur d’acide butyrique contenu dans la sueur, puis se fixe dès qu’elle trouve une place sans poil à température convenable.
Entre inné et acquis Chaque animal possède, à la naissance, un répertoire de comportements spontanément et parfaitement efficaces : il n’a pas besoin de les apprendre, il doit simplement les actualiser . Ils lui permettent de se tirer d’affaire dans les circonstances habituellement rencontrées par ses congénères depuis quelques milliers de générations et peuvent donner l’impression d’un haut niveau de performance. Il en est ainsi de la toile de l’araignée ou du barrage du castor, tous deux spectaculaires. Cependant, des comportements si banals qu’ils passent presque inaperçus – tels que la marche, la course, l’alimentation, le repos…- sont indispensables à la survie, dès la naissance, et n’ont pas besoin d’être réappris par chaque individu. Leur exécution est prévue dans l’organisation, dans le plan de câblage du système nerveux qui définit chaque comportement. Ce réseau nerveux qui se crée et s’organise de proche en proche sous le contrôle des gènes est porteur de l’hérédité et constitue la mémoire de l’espèce. Mais les comportements innés, appelés également « actes instinctifs », ne suffisent pas à assurer l’existence de l’animal. Il ne suffit pas qu’il sache instinctivement quoi et quand manger, encore faut-il qu’il puisse trouver à se nourrir dans son environnement si varié qu’il ne peut être programmé d’avance. Il ne suffit pas qu’il sache instinctivement quand fuir et courir, encore faut-il qu’il ait une connaissance du terrain pour savoir dans quelle direction aller. Cela, seul un apprentissage individuel sur un terrain déterminé permet de l’avoir. C’est le domaine du comportement acquis par l’expérience individuelle qui vient compléter par l’apprentissage les comportements innés et les rend utilisables par l’animal dans les circonstances les plus variées.
Accueil Contact J'éduque mon chien moi même Description Dans la presse Matériel recommandé Pour aller plus loin Index des articles Le saviez-vous Le saviez vous 2 Le saviez-vous 3 Qui suis-je Conseils éducation Description En pratique Références bibliographiques Matériel Nous ne pouvons peut être pas faire la différence entre tous les animaux mais nous pouvons faire toute la différence pour certains d'entre eux...
Martine Bohy Pistes de reflexion, conseils et astuces pour une co-habitation agréable avec nos chiens
Mentions légales
Conditions - Copyright 2013
Liens